LE GUIDE DE SURVIE DU RECYCLAGE DES DÉCHETS

Ayant débuté ma “carrière professionnelle” dans le secteur de recyclage des emballages, j’ai toujours été LA référente du sujet « recyclage de déchets » dans mon entourage. “Fanny, tu les mets dans quelle poubelle tes pots de yaourt?”. “Et le tube de dentifrice, ça se recycle ou non?”. “Je fais quoi de mon ampoule cassée?”.

BREF, j’ai toujours répondu avec plaisir aux interrogations de mes amis. Et avec patience. Car la meilleure pédagogie est celle de la répétition et j’ai dû au fil des ans répéter plus d’une fois mes bons conseils sur le “comment bien trier”.

Refuser, réduire, réutiliser…. et recycler

Je me suis dit que cette semaine, il serait intéressant que je parle avec vous du recyclage des emballages et que je fasse un point sur quelques règles de base et erreurs communes.

Alors oui, le recyclage des déchets n’intervient qu’en 4ème position des règles de base du zéro waste (je vous avais parlé de la pyramide du zéro waste dans cet article).

Pourtant, si je décide lors de mes courses de choisir un produit ayant un emballage, il en est de ma responsabilité en tant que consommateur de faire en sorte qu’il aille dans la bonne filière de traitement pour être recycler ou réutiliser. Tout du moins, c’est mon point de vue !

Petite introduction au recyclage

Oui. Le recyclage est responsable d’émissions de gaz à effet de serre lors du transport, du traitement des déchets. Oui, certains matériaux ne sont pas recyclables à l’infini :

  • Le plastique n’est recyclable qu’une seule fois. Ce qui veut dire que du plastique dit “vierge” doit toujours être ajouté lorsque l’on fabrique un emballage plastique recyclé
  • Le papier n’est recyclable que 7 fois. Il perd petit à petit de ses propriétés et, comme le plastique, doit être couplé avec du papier vierge pour être correctement utilisé

Oui, le recyclage des déchets est souvent remis en cause. Je vous conseille d’ailleurs de visionner (encore) une vidéo d’Edeni qui illustre bien ce propos.

GIF les Simpsons recycling

Les différentes catégories d’emballages

En revanche, les emballages sont encore bien présents, sur le marché. Bien qu’ils ne composent plus qu’une petite partie de ma poubelle depuis que je me suis mise au zéro déchet, il en reste encore quelques uns que je me dois de recycler correctement. Il existe plusieurs catégories d’emballages qu’il est possible de recycler :

  • Le papier/carton : les feuilles en veux-tu en voilà ! Les catalogues. Les cartons de déménagement. Les boîtes de chaussures. Les briques de lait et de soupe. BREF, je pense que cette catégorie n’est pas la plus “problématique” !
  • Le plastique : aïe aïe aie ! Je ne vais pas vous l’apprendre. Le plastique est un dérivé du pétrole. C’est un fléau dans la nature, les océans puisqu’il se décompose, à petit feu, en laissant derrière lui plein de micro-particules qui se retrouvent dans notre eau et dans l’estomac des petits poissons que l’on mange. Il n’en est pas moins que les bouteilles et flacons en plastique peuvent aujourd’hui se recycler.
  • L’acier et l’aluminium : les boîtes de conserves de pois chiches, les canettes de bières, les aérosols de laque/de mousse à raser… direction le bac de tri
  • Le verre : les pots de confiture, les bouteilles de jus, les bocaux de fruits en sirop. Direction le placard pour les réutiliser ou le conteneur à verre !

Pourquoi tous les plastiques ne se recyclent pas?

Sur les 7 types de plastique qui existent aujourd’hui, seulement 3 sont recyclables (pour le moment). Toutefois, vous habitez peut-être dans une commune qui vous demande de recycler TOUS vos emballages en plastique ! Et oui ! Les consignes varient en fonction de votre lieu de résidence. Depuis 2012, les communes en France se lancent peu à peu dans une “expérimentation plastique”, visant à pouvoir recycler tous les emballages en plastique d’ici à 2022.

Cela demande du temps puisqu’il faut, en parallèle :

  • Moderniser les centres de tri qui accueillent ces nouveaux emballages. Vous imaginez un centre de tri qui accueille désormais des sachets en plastique ? S’il n’est pas bien équipé, tout va s’envoler !
  • Trouver des utilisations pour ces nouveaux matériaux recyclés. En clair, des entreprises qui achètent cette matière pour l’utiliser dans la fabrication de ces produits
GIF Dark Vador recycler

Donc oui, pour l’instant, la France a du retard par rapport à d’autres pays. Je pense notamment à ce village au Japon, Kamikatsu, qui recycle 80% de ses déchets grâce à 45 bacs de tri différents. Ca doit être quand même un sacré bordel si vous voulez mon avis. Bon en France, on y est pas encore !

D’ici à 2022, je me répète cette règle simple pour ne pas me tromper dans le recyclage de mes (rares) emballages en plastique : tous les emballages en plastique qui ont un bouchon se recyclent. Pas de bouchon, pas de recyclage!

  • OUI aux bidons de lessive, liquide vaisselle, gel douche/shampoing, à la crème (sans la pompe si vous en avez une), la bouteille de jus de fruits, la bouteille de lait
  • NON à la barquette de viande, au pot de crème fraîche, au tube de dentifrice, aux sachets en plastique, aux sacs de congélation.

Le recyclage, je m’y perds !

Bon, on vient de faire un point sur quelques règles et consignes de base. OK. Maintenant, j’entends souvent dire : “le recyclage c’est compliqué ! Les consignes sont différentes partout ! Je ne m’y retrouve pas avec tous ces logos !” Pas de panique ! Je vais vous partager quelques outils.

Il existe effectivement plusieurs logos dans le domaine du recyclage. Je vous conseille d’ailleurs de visionner cette courte vidéo faite par Edeni qui les résume bien. Il y a :

le point vert, citeo
  • Le Point Vert. Qui prête souvent à confusion. Non, ce logo ne veut pas dire que l’emballage est recyclable. Cela veut simplement dire que l’entreprise qui a fabriqué ce produit a versé une contribution à l’éco-organisme en charge du recyclage des emballages en France. L’organisme est Citeo (anciennement Eco-Emballages). En effet, depuis la création en 1992 de la Responsabilité Elargie du Producteur, chaque entreprise a l’obligation de participer au financement du dispositif de recyclage du produit qu’elle met en vente. Cette contribution dépend du nombre d’emballages mis sur le marché chaque année, de leur poids et du matériau utilisé
ruban de Möbius
  • Le ruban de Möbius. C’est celui avec lequel j’ai le plus de mal ! Il signifie que l’emballage peut-être recyclable (ou non). Et qu’il peut contenir une partie de matériaux recyclés. BREF, je n’y vois pas trop d’intérêt. Next !
logo Triman
  • Enfin Triman. Ce logo a pour objectif de rendre le tri des emballages plus clair ! Si vous le voyez sur l’un de vos produits, vous pouvez le mettre les yeux fermés dans votre poubelle de tri.

Les interrogations communes

Je vous faisais part en début d’article des questions que me pose mon entourage sur certains doutes communs :

“Help Fanny ! J’ai cassé un verre à vin ! J’en fais quoi ?”

Le verre des verres (vous me suivez toujours ? 🙂 ) n’est pas le même que celui utilisait pour les bouteilles, pots et bocaux en verre. Si vous cassez un verre à eau/à vin, c’est direction la poubelle classique ! Si vous cassez une ampoule, c’est la même chose (si elle est en revanche en un morceau, c’est direction Recylum, voir plus bas)

“Le plastique c’est fantastique (ou pas) ! Je ne sais jamais s’il se recycle ou non !”

Téléchargez l’appli “le guide du tri” (voir plus bas) pour vérifier que votre commune ne trie pas tous les plastiques. Si ce n’est pas le cas, on ne recycle que les emballages plastiques qui ont un bouchon (flacons, bouteilles). Cette appli vous facilitera le recyclage des déchets pour sûr !

Et ma bouteille d’huile? Elle est toute grasse (beurk) ! J’en fais quoi?

Qu’elle soit en plastique ou en verre, tu la vides bien et tu la mets dans le bac de tri !

“Les enveloppes que je reçois avec une fenêtre en plastique, tu sais celle où l’on voit mon adresse, je la jette où?”

Tu la recycles !

“Et mon carton de pizza, qui a pris un peu l’huile?

Recyclable !

“De toute façon Fanny, je ne vois pas à quoi ça sert de recycler ! Il y a bien des gens dans les centres de tri qui sont payés pour trier, non?”

J’encourage vivement les personnes qui se posent cette question à aller visiter un centre de tri. Effectivement, des personnes sont debout devant des tapis roulants à faire un tri après celui effectué mécaniquement par des machines. J’ai déjà eu la chance de visiter plusieurs centres de tri. Quand j’ai vu leurs conditions de travail, quand j’ai parlé avec certains des choses les plus “loufoques qu’ils avaient un jour vu passer sur leur tapis (un serpent vivant, des carcasses d’animaux, des couches culottes sales, des seringues,…) je peux vous dire que j’ai fait sacrément plus attention à ce que je mettais dans ma poubelle de tri après ! Ce n’est pas à eux de trier à la base, ils sont simplement présents pour enlever les petites erreurs de tri. Ces visites ont totalement changé ma perception du recyclage des déchets.

5 bonnes habitudes à adopter

  1. Je privilégie au maximum les courses en vrac et les produits sans emballage. Si toutefois j’achète un produit emballé, je privilégie toujours une matière noble, saine, que je peux réutiliser ou recycler à l’infini. C’est le cas de l’acier, l’aluminium (recyclables à l’infini) ou encore du verre (lui aussi recyclable à l’infini ou réutilisable pour entreposer de la nourriture)
  2. Vous avez un doute sur un emballage ? Dans la poubelle de tri ou celle des ordures ménagères ? Pour être sûr, mieux vaut la mettre dans la poubelle des ordures ménagères. Cela évitera de vous faire voir refuser votre bac de tri lors de la collecte et cela fera gagner du temps au centre de tri
  3. Si toutefois vous souhaitez aller vraiment plus loin et trouver la bonne filière de recyclage pour le bon emballage, je vous conseille de télécharger l’application “le guide du tri”. En effet, les consignes de tri varient d’une commune à l’autre. Cette application vous donnera les consignes en vigueur dans votre municipalité, en fonction de votre code postal
  4. Pas besoin de rincer les emballages (je pense notamment à ceux en verre) avant de les mettre dans la poubelle ou les conteneurs. Vous dépensez de l’énergie et de l’eau inutilement puisque arrivés au centre de tri, ils seront bien nettoyés
  5. Une fausse bonne idée est de regrouper les emballages ensemble. Par exemple, de les mettre dans un sachet en papier ou dans un paquet de céréales. Arrivés au centre de tri, les emballages passent d’abord sur des tapis roulants qui scannent automatiquement les emballages pour les rassembler par famille. Les regrouper perturbe donc le process de tri

Et les autres filières de recyclage?

Les éco-organismes en charge du recyclage des déchets

  • Les ampoules sont récoltées et recyclées par l’éco-organisme Recylum. Je suis certaine que vous avez déjà vu certaines de leurs bornes dans des magasins, supermarchés ou en déchèterie. L’une de mes ampoules est capout ? Je vais la déposer dans un des points de collecte (si vous avez un doute, n’hésitez pas à visiter le site !)
  • Pour ce que l’on appelle dans la jargon les DEE (déchets électriques et électroniques), c’est Eco-Systèmes qui se charge de les collecter et recycler. Même principe que pour les ampoules. Des bornes sont disponibles dans des magasins, dans des déchèteries pour collecter vos DEE ménagers. Eco-Systèmes organise même parfois des collectes solidaires de quartier, en physique. Renseignez-vous auprès de votre mairie ! Pour ma part, je vérifie que mon appareil ne peut pas être réparé avant de le jeter. Mon grille pain a récemment rendu l’âme. Je suis donc allée dans un repair café pour qu’on me le diagnostic. Résultat des courses : il était bien mort et je suis allée récupérer un ancien grille-pain chez mes parents

… et d’autres structures qui y participent aussi

  • Certaines entreprises construisent un partenariat avec l’organisme Terra Cycle. Ce dernier propose une multitude de programmes qui vous permettent de recycler tous types de déchets. Emballages cosmétiques,, gourdes de compote, capsules de thé, mégots de cigarette… Il peut exister soit des points de collecte, soit des programmes spécifiques d’envoi par courrier des déchets ainsi collectés. Je pense notamment à certains établissements scolaires, qui décident par exemple de collecter les gourdes de compote de leurs élèves pour ensuite les renvoyer par courrier à Terra Cycle. Si vous souhaitez en savoir plus, vous trouverez ICI l’ensemble des programmes développés par l’organisme
  • Si vous souhaitez récupérer un peu de sou sur votre DEE, je pense notamment aux smartphones ou certains ordinateurs (Apple), je vous conseille d’aller faire un tour sur Back Market. Qui vous rachète votre appareil en fonction de l’état et le reconditionne ensuite. C’est déjà ça !
  • Bien entendu, votre déchèterie de proximité est le meilleur endroit pour déposer certains de vos déchets : les déchets organiques, vos vieilles radios des poumons, vos huiles usagées,… Dans la mienne, il y a même un petit conteneur d’Emmaüs, ce qui me permet de faire mes dons directement sur place ! Renseignez-vous auprès de votre mairie!

Et pour le reste ? Exemples concrets

  • Pour les habits que vous souhaitez donner, vous pouvez les déposer dans des conteneurs Le Relais, chez Emmaüs ou encore dans certains centres de la Croix Rouge. Si vous souhaitez en retirer quelques sous, pourquoi ne pas les vendre dans des vide-dressing/vide-grenier, sur Vinted, Vide-Dressing ou encore dans une friperie qui achète également des habits? Je vends mes habits depuis bientôt 10 ans et je peux vous dire que ça marche fort !Je fais en sorte de ne plus acheter de médicaments traditionnels. Mais quand je suis au fond du trou, je ne dis parfois pas non à des médicaments moins naturels ! Si vous en avez chez vous que vous n’utilisez plus, qui sont périmés, vous pouvez les amener dans la pharmacie du coin qui se chargera de les recycler
  • Pour les bouchons en liège, je les rassemble chez moi dans un bon vase en verre (en plus c’est esthétique). Je les amène ensuite chez mon caviste qui se charge de les recycler/réutiliser. S’il n’y a pas de caviste indépendant près de chez vous, les enseignes Nicolas s’occupent également de collecter les bouchons
  • De façon globale, les supermarchés/magasins en tout genre ont très souvent des points de collecte divers pour accueillir vos piles usagés, vos DEE, les cartouches d’encre d’imprimantes vides,… Renseignez-vous et ouvrez l’oeil !

Quelques exemples de réutilisation et d’upcycling

Rien ne se perd, tout se transforme !

Saviez-vous par exemple que 15 bouteilles en plastique recyclées donnent un pull polaire? Que 850 canettes recyclées donnent un lave-linge? Que 250 canettes donnent le cadre d’un vélo? Qu’un banc public 3 places est fabriqué avec 4 100 flacons de lessive recyclés? Pour les curieux qui souhaiteraient plus d’exemples concrets, je vous conseille de vous rendre sur l’éco-calculette de Citeo.

Pour ceux qui n’auraient jamais entendu parler du terme d’ »upcycling”, c’est la création d’une nouvelle valeur pour des déchets à chaque étape du cycle de vie d’un matériau.

Il existe une multitude d’entreprises, locales notamment, qui s’occupent de collecter des déchets pour leur donner une seconde vie. Quelques exemples:

  • L’entreprise La vie est belt s’occupe de collecter des pneus de vélo usagés pour en faire des ceintures ultra stylish. En plus, cette belle entreprise de la banlieue de Lille emploie des personnes en situation de handicap. By the way, super idée cadeau si vous êtes à court d’idées pour Noël !
  • Kamasu bougies (entreprise lyonnaise) fabrique des bougies à partir de verre upcyclée, made in france, avec de la cire végétale et des mèches en bois
  • Si vous souhaitez de votre côté vous réaliser un atelier upcycling avec des enfants ou tout simplement faire votre atelier en mode solo (ça arrive !), Pinterest regorge d’idées sympas à faire. Pour ma part, je privilégie l’upcycling “utile”. Je n’ai pas besoin de fabriquer un lapin à partir d’un rouleau de papier toilette ! En revanche, upcyclé une palette pour la transformer en table basse, réutiliser des bouchons en liège pour faire un dessous de plat,… sont des choses qui me parlent plus !

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas !

Pour l’instant pourtant, il en existe encore ! Et des efforts sont à effectuer à tous les niveaux :

GIF South Park recycle more
  • Citoyen, en privilégiant les courses en vrac, les produits sans emballage
  • Industriel, en utilisant notre pouvoir de consommation pour les pousser à réduire voir supprimer les emballages

C’est bien donc, selon moi, un travail collectif. L’un ne va pas sans l’autre.

J’ai tenté de rassembler dans cet article les questions et doutes les plus communs sur la question du recyclage des déchets. S’il en existe encore de votre côté (des questions et doutes je précise !), n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire ! Je serai ravie d’y répondre ! Et si je n’ai pas la solution, je serai encore plus ravie de partir à la quête d’infos !

J’espère en tout cas que ces quelques lignes vous auront été utiles et qu’elles vous auront inspiré à consommer autrement !

En attendant, comme toujours, prenez soin de vous et de la Pachamama. Lots of love.

La Pachamama〈♥〉